salto

Comment apprendre à faire un salto ?

Le free running, sport mondialisé par le film Yamakasi, est devenu très tendance au début du 21e siècle. De plus en plus pratiqué par les jeunes, on peut dire qu’il renvoit une image de classe de ceux qui en font.

La technique pour faire un salto

Le salto avant

Il va falloir prendre de l’élan, pour avoir une certaine vitesse, qui ne soit pas trop élevée non plus. Faites un petit saut duquel vous atterrez pieds-joints, qui sera votre point d’impulsion. Vous allez alors monter le plus haut possible dans un premier temps, en lançant vos bras vers le haut. Seulement ensuite, vous attraperez vos jambes avec vos bras en vous mettant en boule. C’est là que la rotation du corps aura lieu. Enfin, tendez votre corps pour ne pas atterrir en boule sur le sol. Vous fléchirez alors vos jambes pour amortir l’impact.

Le salto arrière

Le concept est le même, mais celui-ci se fait sur place. Les bras partent alors du bas, et font un arc de cercle vers le haut pour vous propulser en hauteur. Gérez bien votre respiration, soufflez avant de vous lancer (gardez de l’air tout de même car il vous faut de l’énergie) Fixez un point à l’horizon si cela peut vous aider, et prenez surtout de la hauteur dans un premier temps !

Apprendre à faire un salto en 5 étapes

1/ Commencer par le salto sur trampoline

Le trampoline vous propulse naturellement vers le haut, et vous permet de vous focaliser sur la rotation pour vous habituer à celle-ci. C’est en effet très perturbant au début de voir à l’endroit, puis le ciel, puis la terre, puis à l’endroit de nouveau.

2/ Passez au salto en piscine

La piscine vous fera travailler votre impulsion. Rappelez-vous que réussir un saut périlleux en piscine revient à atterrir debout sur l’eau, et pas toucher le fond de la piscine avec ses pieds.

3/ Lancez le salto sur un matelas

Vous vous sentez prêt, envoyez votre figure sur un matelas, pour ne pas vous blesser et avoir une idée de votre chance de réussite.

4/ Le salto dans le sable

Vous pouvez désormais vous attaquer au sable, qui amortie pas mal en cas de chute. Méfiez-vous de l’impulsion, qui peut être trompeuse (n’hésitez pas à placer une planche sur laquelle vous prendrez votre point d’appui pour sauter).

5/ Le salto sur le sol

Ça y est, vous voilà prêt à affronter votre salto sur tout terrain, commencez par l’herbe, puis faites-le où bon vous semble (attention à l’herbe mouillée qui glisse, et aux graviers sur le goudron).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *