origine ping pong

Les origines du ping-pong

Saviez-vous que le ping-pong est le sport qui rassemble le plus d’adeptes dans le monde ? Pratiqué par 260 millions de joueurs, dont 33 millions sont licenciés. Rien qu’en France, plus de 207 millions de licenciés disputent les compétitions.

Et pourtant, rien ne prédestinait cette discipline à un tel succès. Mais quelles sont donc les origines de ce sport ? Quelles sont les règles du jeu ? Et quels équipements sont indispensables à sa pratique ?

Le ping-pong est un sport extrêmement riche en évolution. Il joue un rôle politique entre le bloc de l’est et le bloc de l’ouest pendant la guerre froide, en rapprochant deux pays ennemis : les Etats-Unis et la Chine. Cette étape sera connue sous l’expression  » diplomatie du ping-pong. »

L’origine du ping-pong

Connu de tous sous l’appellation de tennis de table, le ping-pong naît de manière totalement inattendue. Il apparaît vers la fin du XIXe siècle et ne cesse d’attirer l’intérêt les générations successives. Créé en Grande-Bretagne vers la fin du XIX e siècle par la classe bourgeoise de l’époque Victorienne. Il servait uniquement à reconstituer les matches de tennis sur gazon. Le but alors était de dégager une stratégie efficace destinée à optimiser le jeu du tennis sur gazon.

L’ITTF ou International Table Tennis Federation rassemble 222 fédérations nationales en son sein. Cette fédération, créée en 1926, organise des tournois internationaux aux succès phénoménaux. Ce sport a une place particulière en Asie et notamment en Chine. Il évolue ensuite de manière fulgurante et attire de plus en plus d’adeptes dans le monde.

L’origine du mot « ping-pong »

D’où vient cette appellation particulière ? : ping-pong. Puisant son origine d’une onomatopée issue du son de la balle, parue en Extrême-Orient vers la fin du XIX eme siècle, le terme « ping » illustre le son émis par la balle lorsque celle-ci touche la raquette. Le terme « pong » représente le son de la balle lorsqu’elle rebondit sur la table. Le ping-pong signifie donc le bruit de la balle tantôt sur la raquette, tantôt sur la table.

Les règles à suivre en ping-pong

Se jouant au meilleur de 5 manches, le ping-pong peut aller jusqu’à 7 manches en compétition. Le vainqueur devra remporter 3 manches de 11 points, ou 4 manches gagnantes pour les parties à 7 manches.

La partie commence par un service, la balle doit rebondir dans le camp adverse, si elle touche le filet, le service est remis. En individuel, le service en diagonale n’est pas obligatoire contrairement au jeu en double. La raquette et la balle doivent être visibles. Au risque de perdre le point, le lancer s’effectue à plat, main ouverte, paume vers le haut, la balle doit atteindre 16 cm.

Le relanceur doit laisser rebondir la balle, et la renvoyer directement dans le camp adverse. S’il touche le filet, mais que la balle rebondit dans le camp adverse, la partie continue. Même si la balle touche le rebord de table, tant qu’il y a un rebond, le match continue.

En double, il y a trois règles qui s’ajoutent à ces règles communes : le service s’effectue en diagonale, la balle doit être jouée à tour de rôle et enfin, tous les joueurs doivent servir deux fois.

Le joueur perd le point dans les cas suivants : la balle rebondit plus d’une fois dans son camp, la raquette touche la balle plus d’une fois, le joueur déplace la table pendant le jeu, la balle ne touche pas le camp adverse, la main libre du joueur touche la table, le joueur intercepte une balle à la volée, la balle ayant rebondi sur le côté est relancée par le joueur.

Les premiers tournois de ping-pong

Le premier championnat du monde officiel de ping-pong se déroule au Queens Hall de Londres en 1902. Il connaît un immense succès, la fédération britannique de tennis de table voit le jour. Vint ensuite le championnat d’Europe en 1907. Organisées par la fédération britannique de tennis de table, ces compétitions connaissent un succès phénoménal et rassemblent des milliers de personnes.

Cette discipline prend une ampleur particulière en Chine, l’empire du milieu prouve sa suprématie et détient la première place dans le monde.

À la suite de la création de la fédération internationale de ping-pong en 1926, chaque pays a sa propre fédération. En 1988, ce sport connaît un tournant important, il fera partie des disciplines disputées aux Jeux olympiques de Séoul.

ping pong

L’essor du ping-pong en Asie

Le ping-pong s’impose véritablement en Asie dans les années 1950. D’abord au Japon, où le pays du soleil levant marque son empreinte en détenant le premier titre au championnat du monde par équipe de 1954 à 1959. Les Japonais révolutionnent le jeu en introduisant de la mousse dans les raquettes. Vient ensuite l’apogée des joueurs chinois dans les années 1960, marquant l’époque de la diplomatie du ping-pong. Zhuand Zedong sera triple championne du monde.

En 1977, aux jeux de Birmingham, les règles du ping-pong liées au service basculent. En effet, le premier service effectué lors de ce tournoi, appellé  » service Chinois » marque le début des règles strictes relatives aux services. Avant cette date, les services servaient uniquement à la mise en jeu.

Quels sont les équipements indispensables du ping-pong ?

Les équipements du ping-pong ne sont pas très nombreux. Hormis la table qui est un équipement assez encombrant, il y a les raquettes et les balles. Pour une pratique en intérieur, il y a le choix des tables indoor, ce sont des tables assez simples. En revanche, en extérieur, les tables doivent être plus robustes et plus résistantes aux corrosions. Par ailleurs, une bâche de protection existe sur le marché pour une meilleure protection de la table. Vous adorez ce sport et avez envie d’avoir votre propre matériel de ping-pong ? Rendez-vous sur https://www.silver-equipment.com/.

Le ping-pong a une histoire riche et une évolution croissante. Il ne cesse de se développer et sa pratique attire les joueurs du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *